Code promo validé. Procédez au règlement et profitez de votre réduction. Code validé.
Réduction automatique lors du paiement.

*Valable sur les abonnements mensuels et les Marathons.

Nos conseils pour une bonne prononciation allemande

Cours interactifs avec des professeurs qualifiés

Prononciation de l’allemand

Apprendre l’allemand s’avère utile pour ceux qui voyagent en Allemagne dans le cadre de leurs affaires ou loisirs et qui souhaitent pratiquer l’allemand comme une langue maternelle. C’est aussi l’occasion pour certains d’apprendre pour le plaisir une langue méconnue.

Aujourd’hui, il y a plusieurs façons d’apprendre l’allemand : au collège, à l’université ou à l’aide de cours en ligne. Chaque méthode comporte des avantages et des inconvénients et il est donc important que vous choisissiez la méthode qui vous convient.

Certaines personnes éprouvent des difficultés à apprendre dans des classes surchargées à une cadence imposée tandis que d’autres y parviennent sans trop de peine. Grâce à l’apprentissage en ligne, la flexibilité coïncide avec la vie privée vous permettant d’apprendre à votre rythme.

En allemand, on relève beaucoup de subtilités dans la prononciation des mots et un tréma ou une syllabe peut complètement changer la signification d’un mot. En ajoutant un tréma sur un « u » par exemple , la prononciation change. Même chose pour le son «oo» et la lettre « b » qui, en fonction de la place qu’ils occupent dans un mot en changent la prononciation.

Comment prononcer correctement les voyelles allemandes ?

Il y a beaucoup de sonorités de voyelles différentes dans la langue allemande. La prononciation dépend non seulement de la combinaison de voyelles mais aussi de la place qu’elles occupent dans le mot sans oublier la présence ou non de trémas et autres accents.

  • A : le A dans « Bad » est court comme dans le mot français « chat » mais dans « Jahr », le A est long comme dans « classe ».
  • E : le E dans « Wenn » est court comme le “ei” français dans le mot « veine » mais dans « Sehr », il est long comme le è français « lèvre ».
  • I : le I dans « Ich » est court comme dans le mot « riz ». Il devient long dans « Iris » à l’instar du mot français «image ».
  • O : le O dans « Gott » est court comme dans le mot français « cote » alors qu’il est long dans « Rot » et se prononce comme le o accent circonflexe français « rôle ».
  • Ö : le O tréma dans « böse » est long et se prononce comme le “eu” dans le mot français « cheveu ». Dans « Öffnung », le O tréma est court comme dans « oeuf ».
  • U : le U dans « Hund » est court et il correspond au son français « ou » comme dans « chou ». Dans « Stuhl », le U produit un son « oo » long comme dans la « foule ».
  • Ü : le U tréma est long dans des mots comme « Grün » mais peut être court dans des mots comme « Stück ».

En allemand, les combinaisons de voyelles diffèrent de la prononciation française et il est fondamental d’écouter soigneusement la différence pour interpréter et répondre correctement.

Les consonnes allemandes dans diverses combinaisons

La prononciation des consonnes allemandes ainsi que leurs diverses combinaisons sont très subtiles et ont le pouvoir de déstabiliser certains étudiants inattentifs.

Les consonnes changent la prononciation en fonction de la voyelle qui les précède ainsi que la place qu’elles occupent soit en début ou en fin de mot. On relève aussi les combinaisons de lettres qui ne sont généralement pas utilisées en français ;ces dernières peuvent rendre difficiles la prononciation allemande à moins que vous ne pratiquiez couramment la langue avec un interlocuteur de langue maternelle.

La lettre « d » illustre bien ceci, car placée au début ou au milieu d’un mot, elle se prononce « d ».Quand elle se trouve être la dernière lettre d’un mot, elle se prononce « t ».Comme autre exemple, on peut prendre la lettre « L »:dans la prononciation allemande,la lettre « L » est toujours prononcée distinctement, tandis qu’en anglais,le «L» est dans certains cas étouffé:dans les mots « sammeln » ou « kartoffeln »,bon nombre d’étudiants ont tendance à prononcer « sammen » ou « kartoffen »,mais la lettre « L » doit être prononcée dans les deux cas. Autre particularité,il s’agit d’un caractère allemand noté β. Ce signe d’un double « s » n’apparaît pas dans la langue anglaise . Lorsqu’il est placé à la fin ou au milieu d’un mot, après une voyelle longue ou après quelques combinaisons de voyelles, il se prononce « ss ».

En allemand,quelques combinaisons de lettres sont prononcées presque de la même manière qu’en français mais avec un accent légèrement différent. Par exemple, le son « sch » est prononcé comme de « ch » de « chaud » mais dans la prononciation allemande, les lèvres sont plus arrondies et avancent légèrement pour donner l’accent. A contrario,les sons « st » et « sp » sont prononcés comme des « scht » ou des « schp ».Dans la prononciation allemande, « stein » doit être prononcé « schtein » et « spiel » doit être prononcé « schpiel ». Enfin, les combinaisons de lettres « chs » se prononcent « ks » alors que l’association des lettres « ck » est prononcée comme un « k ».

La prononciation allemande peut sembler gutturale en raison de l’association de certains sons dits « durs », c’est pourquoi il est important d’adopter un accent juste pour ne pas paraître agressif. De nombreux étudiants ayant appris la langue avec des interlocuteurs non natifs ont du mal à produire une prononciation claire car ils insistent trop sur les consonnes, changeant ainsi le sens de la conversation.