Soldes de printemps. Obtenez 20 % de réduction ! Soldes de printemps désormais disponibles. Économisez 20 % sur les abonnements mensuels et Marathons !
Code promo validé. Procédez au règlement et profitez de votre réduction. Code validé.
Réduction automatique lors du paiement.

Nos conseils pour une bonne prononciation anglaise

Cours interactifs avec des professeurs qualifiés

Prononciation anglaise

Apprendre l’anglais comme seconde langue peut être une expérience fascinante et enrichissante qui permet de voir le monde à travers un prisme différent et ouvre un nouveau champ de possibles. L’apprentissage de l’anglais n’est néanmoins pas une sinécure !

Savoir comment prononcer correctement la pléthore de sons propres à l’anglais que l’on rencontre au fur et à mesure que notre vocabulaire s’enrichit n’est pas inné pour la plupart des apprenants. Par exemple, différencier les sons « l » et « r » peut s’avérer compliqué pour les apprenants dont la langue maternelle ne marque que peu de nuance entre ces deux sons.

Aussi, pour les apprenants dont la première langue est l’espagnol ou le portugais (ou tout autre langage de la même famille) entendre et reproduire correctement les différences de prononciation entre « b » et « v » peut être éprouvant. Les nombreuses subtilités phoniques et vocaliques de la langue anglaise peuvent exprimer des sens totalement différents, comme par exemple « bet », « bit » et « beat » et peuvent poser problème aux apprenants particulièrement lorsqu’ils sont énoncés à un rythme soutenu.

Néanmoins, la bonne nouvelle pour toute personne apprenant l’anglais est que ces challenges peuvent être relevés et la prononciation maîtrisée. En suivant ces conseils vous ferez des progrès de prononciation rapides et visibles. Mieux encore, aucune de ces méthodes n’implique que vous parliez à un locuteur natif de langue anglaise : il vous est possible de commencer dès maintenant.

Conseil N°1 : Ouvrez une chaîne YouTube sur laquelle vous parlerez anglais

Une des manières les plus rapides d’améliorer son anglais est de recevoir des feedbacks sur votre prononciation de la part de locuteurs natifs. Ouvrir votre chaîne YouTube sur laquelle vous parlerez en anglais de sujets divers et variés tout en demandant des feedbacks via les commentaires est la manière idéale de procéder. Rien ne vous oblige à faire de longues vidéos et vous pouvez même vous contenter de parler de sujets très simples comme vos plats favoris et les sports que vous pratiquez. Rapidement vous recevrez gratuitement des commentaires avisés d’un grand nombre de locuteurs natifs qui vous aideront à affiner votre prononciation.

Conseil N°2 : Enregistrez et chronométrez-vous en parlant anglais.

S’enregistrer afin de se réécouter et de s’analyser lorsque l’on parle anglais semble être un conseil relativement simple, non ? Eh bien cette fois-ci nous allons ajouter un petit quelque chose afin de rendre cette méthode encore plus efficace. Essayez d’enregistrer un locuteur natif en train de lire un court texte puis évaluez s’il vous aura fallu plus ou moins de temps que lui pour lire le même passage. Il y a fort à parier que vous serez considérablement plus lent que l’original, ce qui aura certainement un effet sur votre prononciation. Enregistrez-vous sans relâche jusqu’à ce que votre rythme de lecture soit identique à celui du locuteur natif. Cela aura pour effet de réellement affiner votre prononciation et de la rendre plus naturelle.

Conseil N°3 : Observez la bouche des locuteurs natifs

Afin de correctement prononcer tous les sons de la langue anglaise, rien de tel que d’observer les mouvements de la bouche des locuteurs natifs. Etudiez la position des lèvres et essayez d’imiter celle-ci en vous entraînant devant un miroir ou en vous filmant à l’aide d’une caméra.

Conseil N°4 : Immergez-vous !

Une des clefs du succès est d’être en mesure d’entendre précisément et exactement les sons des mots. Cela se fait naturellement pour les locuteurs natifs mais est beaucoup plus compliqué pour les apprenants. Aussi, passer chaque jour autant de temps que possible à écouter de l’anglais via des podcasts, la radio, des chansons et des chaînes TV d’informations sera d’une aide précieuse pour vous permettre de sensibiliser votre oreille à la langue anglaise.

Conseil N°5 : Exagérez les sons

Lorsque vous apprenez à prononcer un nouveau son, il peut être très utile de commencer par exagérer le son jusqu’à ce qu’il vous soit possible de le produire systématiquement correctement. Même s’il sera tentant d’arrêter d’exagérer les sons pour ne pas avoir l’air étrange face à un locuteur natif, exagérer les sons peut s’avérer une méthode efficace pour améliorer son anglais et ce particulièrement en début d’’apprentissage.

Conseil N°6 : Ne vous contentez pas de lire et d’écouter

Un écueil qui piège de nombreux apprenants et les ralentit dans leurs progrès est de passer l’intégralité de leur temps d’étude tantôt à lire tantôt à écouter de l’anglais. Il est primordial d’utiliser la langue de manière active même si vous ne disposez pas d’un partenaire avec qui parler. Lisez des textes à voix haute, enregistrez-vous et même sous la douche, chantez en anglais.

Conseil N°7 : Du calme ! Soyez naturel !

Il est parfois tentant de mettre trop d’effort dans sa prononciation et ce travers peut être à la source de plus de mal que de bien. Les locuteurs natifs ne se tracassent pas autant pour prononcer à la perfection chaque petite syllabe, et vous devriez prendre exemple. Evidemment, vous devez vous efforcer de prononcer chaque mot correctement mais il vous faut également prendre conscience de l’importance de rester décontracté pour ne pas trop crisper sa mâchoire et ses cordes vocales.

Conseil N°8 : Procédez par étape

Si vous essayez de corriger 5 ou 6 erreurs de prononciation en même temps, vous prenez le risque que vos efforts ne soit pas aussi payants qu’escompté. Il faut du temps afin de maîtriser la prononciation de chaque son constituant la langue anglaise. Essayez de diriger votre attention sur quelques éléments clefs de la prononciation à la fois (Par exemple « th » et « r ») et avant de passer à l’étude d’autres sons, ne prêtez attention qu’exclusivement, ou presque, à ces deux-là jusqu’à ce que vous les maîtrisiez.